?

| | | 1575

  ?

Ces ?les, du fait de leur position strat?gique en rade de Marseille, en ont constitu? depuis longtemps les d?fenses avanc?es sur la mer. Sur chaque ?minence ?tait ?difi? un fort militaire, et batteries, tranch?es, postes d'observations, pars?ment l'ensemble de l'archipel.

L'archipel est tr?s sec, car il y pleut moins qu'? Marseille. Le faible relief des ?les et leur ?tendue d?chiquet?e expliquent cette pluviom?trie d?ficitaire. Combin?e aux vents souvent violents qui peuvent y souffler, cette m?t?o ne permet qu'une v?g?tation rabougrie. Sur l'?lot d'If, il n'y a qu'un arbre.

La construction d'une forteresse est un acte politique. Il s'inscrit dans le cas du ch?teau d'If dans un projet plus vaste de contr?le des c?tes proven?ales: Marseille est au XVIe si?cle la plus belle fen?tre du royaume de France en M?diterran?e du nord. Le principal atout du b?timent est sa situation au centre de la rade Nord de Marseille sur les routes de navigation les plus fr?quent?es.

Le chantier du ch?teau d'If a d?but? ? la mi-avril 1529, retard? ? cause du mauvais temps. La date de fin de chantier n'est pas connue. La premi?re garnison et son gouverneur sont en place d?s 1531. Une partie des mat?riaux de construction proviennent du si?ge de Marseille par les Espagnols en septembre 1524. Le lien entre le si?ge de 1524 et la construction du ch?teau d'If n'est pas ?tabli.

En dehors des cellules du rez-de-chauss?e, dans lesquelles la promiscuit? associ?e ? une hygi?ne d?plorable laisse aux prisonniers une esp?rance de vie de 9 mois, il est possible, moyennant finance, de louer une cellule au premier ?tage, appel?e aussi chambre passable ou pistole (du nom de la

: , , ?,