? ?

| | | 1185

  ? ?

D?s lors le z?phyr de la vie commen?a ? souffler, les nuages r?parateurs ? ?tinceler sur nos t?tes. Apr?s 12 ann?es, remplies de cette s?rie de fl?aux, le soleil de tous les royaumes surgit du sein des ombres ?ternelles, dans la personne d'un prince grand par son nom, plus grand encore que ses ?uvres, l'homonyme de

Liparit n'est pas l'unique grand noble ayant subi les cons?quences des projets du roi. Plusieurs autres, notamment Dzagan Abouletisdze, sont s?v?rement punis de la m?me mani?re apr?s des r?bellions, et leurs domaines ajout?s aux ?tats royaux. Ainsi, David prend d'importantes initiatives pour renforcer son pouvoir. Il limoge ?galement les dignitaires choisis par ses pr?d?cesseurs en raison de leurs titres et les remplace par de fid?les conseillers issus g?n?ralement de la petite noblesse

Le roi lance personnellement l'attaque, se pr?cipitant avec ses troupes sur les attaquants avec une f?rocit? comparable ? celle d'un monstre d?cha?n?. D?s la premi?re attaque, les musulmans sont contraints de reculer malgr? leur sup?riorit? num?rique, permettant aux

Il eut encore une autre pens?e, ? l'exemple du Dieu bon, doux et mis?ricordieux, aimant les hommes; ce fut de construire un hospice, dans un lieu beau et convenable, o? il rassembla ses fr?res afflig?s de diverses maladies, pourvut ? tous leurs besoins, avec une g?n?reuse prodigalit? et assigna des revenus pour subvenir ? leurs besoins. Lui-m?me, il venait les voir, les interrogeait, les embrassait l'un apr?s l'autre, leur prodiguait les tendres soins d'un p?re, les complimentait, les encourageait ? la patience, arrangeait de ses propres mains leurs v?tements, leurs lits, leurs matelas, leurs plats, et tous leurs ustensiles; faisait ? chacun des aum?nes abondantes, animait leurs surveillants et mettait leurs affaires dans le plus bel ordre, suivant l'esprit de la religion

: , , ?, ?,