| | | 1682

Ce symbolisme se raffine avec le temps: les premi?res ?les grue et tortue ont des formes ?videntes, qui sont de plus en plus sugg?r?es au fil des g?n?rations. Linfluence du zen ajoute le symbolisme de la partie pour le tout, et m?ne ? un niveau extr?me dabstraction.

Les jardins japonais ne se r?v?lent jamais compl?tement ? la vue, pour des raisons esth?tiques: cacher certains ?l?ments selon le point de vue rend le jardin plus int?ressant et le fait para?tre plus grand quil ne lest r?ellement. Le

Il est possible de dresser un catalogue succinct d?l?ments typiques des jardins japonais, sans chercher plus loin les r?gles esth?tiques qui gouvernent leur agencement. Le jardin est souvent organis? autour dun b?timent (comme une r?sidence ou un temple) depuis lequel il est destin? ? ?tre vu. Au-del? de larchitecture propre au b?timent, on retrouve la plupart des ?l?ments suivants dans de nombreux jardins:

Pendant des si?cles, les rochers ?taient s?lectionn?s en fonction de leur forme et de leur texture, et transport?s dans leur ?tat d'origine (leur position naturelle ?tait m?me conserv?e dans le jardin). Plus r?cemment, des pierres sont taill?es (

De nombreux jardins comportent des chemins en terre battue, qui peuvent ?tre recouverts de graviers, de pierres plates ou de dalles. Outre leur aspect pratique, ils participent ? la composition du jardin: d'une part, l'agencement plus ou moins r?gulier de pierres elle-m?mes plus ou moins r?guli?res sugg?re diff?rents niveaux de formalisme; d'autre part, en guidant le visiteur, ils offrent des points de vue choisis par le paysagiste.

Les plantes sont principalement choisies selon des crit?res esth?tiques: elles servent ? dissimuler ou mettre en valeur certaines parties du jardin, et fleurissent ou prennent des couleurs ? diff?rents moments de lann?e. Les mousses sont utilis?es dans de nombreux jardins ? vocation religieuse. Les parterres de fleurs sont historiquement rares, mais courants dans les jardins modernes.

Les lanternes sont apparues avec les jardins de th?. Elles sont utilis?es pour ?clairer le jardin de nuit, et pour le d?corer de jour. Les premi?res lanternes ?taient en bronze, les plus courantes sont en pierre, certaines sont en bois. Il existe des dizaines de styles diff?rents, avec diff?rents niveaux de complexit? et de formalisme. Un autre ?l?ment apparu avec les jardins de th? est le bassin d'eau (

L?poque de Muromachi est souvent consid?r?e comme lapog?e de larchitecture des jardins. ? cette p?riode, l'am?nagement de jardins passe progressivement des pr?tres ? une caste semi-professionnelle de jardiniers,

: , ,